Mon Top 10 – Les immanquables à faire en Guadeloupe (illustré)

La Guadeloupe est une île incroyable qui plaira à tout le monde. Non je ne dis pas ça parce que je suis née là-bas (promis, j’essaie de rester la plus objective possible^^). Si vous avez un doute la dessus, jugez-en par vous même. Vous avez le choix entre les plages paradisiaques (si, si, paradisiaques je vous dis 😍), les randonnées au volcan ou dans la forêt tropicale, les cascades, les spots de plongés et de snorkeling, les zones touristiques et branchées ou les endroits déserts pour se sentir seul au monde… bref, il y en a vraiment pour tous les goûts ! Voici donc mon top 10 des choses immanquables à faire sur cette île merveilleuse aux milles facettes (et croyez-moi, ça n’a pas été facile de n’en choisir que 10). Le petit plus : la plupart sont gratuites.

1. Faire la crêpe sur les magnifiques plages de sable blanc, du Gosier, de Saint-Anne ou de Saint-François

L’ancien nom de la Guadeloupe est Karukera. Ce mot signifie l' »île aux belles eaux » en indien Caraîbes. C’est le nom qu’elle portait bien avant sa découverte par Christophe Colomb. Et aujourd’hui encore, en visitant ses plages vous comprenez pourquoi. La plage du Bourg de Saint-Anne est l’une des plus connues et et des plus touristiques. Celle-ci et celle de la Caravelle sont de véritables cartes postales avec leurs cocotiers plongeants dans les eaux turquoises. Mais d’autres plages beaucoup plus sauvages, tout aussi belles (si ce n’est plus) où vous vous sentirez seuls au monde. Celle de Petit Havre porte très bien son nom et fait partie de mes plages coup de cœur.

Tarif : gratuit

Plage de la Caravalle, Saint-Anne - © Thia
Plage de la Caravalle, Saint-Anne – © Thia
Plage de Petit Havre, Saint-Anne - © Thia
Plage de Petit Havre, Saint-Anne – © Thia

2. Profiter du calme de Deshaies, de son magnifique jardin botanique et de sa plage de sable roux

Deshaies est connue par tout guadeloupéen pour son calme, sa nature abondante et son dépaysement. Commencez par déambuler dans le jardin botanique, ancienne demeure de Coluche. Croisez-y des perroquets, des dizaines d’orchidées et autres plantes tropicales. Et allez ensuite vous reposer sur la plage de sable roux.

Tarif : 15.90€ pour l’entrée du jardin botanique

Jardin botanique de Deshaies 1 - © Thia
Jardin botanique de Deshaies – © Thia
Jardin botanique de Deshaies 2 - © Thia
Jardin botanique de Deshaies – © Thia
Jardin botanique de Deshaies 3 - © Thia
Jardin botanique de Deshaies – © Thia
Jardin botanique de Deshaies 4 - © Thia
Jardin botanique de Deshaies – © Thia

3. Découvrir les îles des Saintes le temps d’une journée

Ahh les Saintes 😍 ! Ce petit archipel est composé de 9 îlets dont deux seulement sont habités (Terre-de-Haut et Terre-de-Bas). Les 7 autres sont sauvages et protégées.

Pour info, en 1991, les sites de la baie de Pompierre et du Pain de sucre des Saintes sont classés espaces protégés loi du 2 mai 1930. Et en 2001, Les Saintes intègrent le Club des Plus Belles Baies du Monde (true fact!) aux cotés notamment de la Baie de Hạ Long. Ma plage préférée là-bas est celle du Pain de Sucre (si vous allez aux Saintes ou y êtes déjà allé, dites moi laquelle est la votre). Je vous conseille de faire également un petit tour au fort Napoléon au sommet de Terre-de-Haut. Un petit cours d’histoire de l’île et un point de vue parfait sur l’archipel et un très beau jardin botanique dédié aux plantes grasses et autres cactus. Il y a également pas mal de sentiers de randonnée. Et avant de repartir il faut absolument gouter la spécialité locale : le tourment d’amour (une petite douceur avec base de pâte brisée, surplombée d’un mélange crême pâtissière et confiture [de coco ou de goyave le plus souvent] et d’une génoise…miam)

Tarif : 20€ aller/retour depuis Trois-Rivières en ferry (30 min par trajet). Ajouter 25€ la location de scooter à la journée

Les Saintes 1 - © Thia
Les Saintes – © Thia
Les Saintes 2 - © Thia
Les Saintes – © Thia

4. Monter à 1467 m d’altitude, au sommet du volcan de la Soufrière, faire une randonnée dans la forêt tropicale

En Guadeloupe, Basse Terre est la partie luxuriante de l’île. Vous en avez déjà eu un petit aperçu avec le jardin botanique juste au dessus, vous le verrez un peu plus bas avec le point numéro 9. Mais le mieux c’est de partir en randonnée dans la forêt tropicale. Gravir les 1467m de la Soufrière, découvrir les chutes du Carbet ou le saut de la lézarde, et j’en passe beaucoup d’autres.

Tarif : gratuit

Balade en forêt tropicale 1 - © Thia
Balade en forêt tropicale – © Thia
Balade en forêt tropicale 2 - © Thia
Balade en forêt tropicale – © Thia

5. Aller tout au bout du bout de l’île : la Pointe des Châteaux

Si vous ne le savez pas encore, il n’y a aucun château à trouver au niveau de la pointe qui porte ce nom. Il s’agit d’un monticule rocheux sur la pointe de la péninsule. Ce site donne un point de vue unique sur les îles environnantes (La Désirade notamment). Du haut de la pointe, à côté de la croix monumentale de 10 m de haut.

Tarif : gratuit

Pointe des châteaux 1 - © Thia
Pointe des châteaux – © Thia
Pointe des châteaux 2 - © Thia
Pointe des châteaux – © Thia

6. Visiter le zoo de Guadeloupe (le parc des Mamelles)

Le parc des Mamelles (avis TripAdvisor ici) se trouve sur la fameuse Route de la Traversée, seule route qui traverse le massif de la Basse-Terre de part en part. Sur ses 4 ha, il abrite 85 espèces animales de la Caraïbe et de la Guyane, avec au total un peu plus de 450 individus (racoons, mangoustes, iguanes des Caraïbes, tortues, caïmans, jaguar, grands perroquets, singes…). Tous évoluent dans un luxuriant écrin de verdure composé de plus de 1000 espèces végétales (roses de porcelaine, anthuriums, balisiers, fougères arborescentes, orchidées sauvages, oiseaux du paradis…). Sachez qu’il est également possible de de faire une promenade à la cime des grands arbres sur des passerelles suspendues à 20 mètres de haut.

Ce que j’aime dans le Zoo de Guadeloupe, c’est qu’il s’engage pour la protection et la sauvegarde de la faune sauvage. Il est donc à l’origine de différents partenariat avec des associations reconnues pour mener des actions aux Antilles et dans le monde entier pour la compréhension et la sauvegarde des espèces. Il soutien aussi des programmes de recherche universitaires et de muséums pour la conservation des espèces dans leur milieu naturel. Et niveau éthique, il est membre de l’EAZA qui dicte à ses membres des directives et un code éthique notamment sur les aménagements et les soins à apporter aux animaux.

Tarif : 14.90€ (comptez environ 2h de visite)

Parc des mamelles 1 - © Thia
Parc des mamelles 1 – © Thia
Parc des mamelles 2 - © Thia
Parc des mamelles 2 – © Thia
Parc des mamelles 3 - © Thia
Parc des mamelles 3 – © Thia

7. Faire de la plongée à Bouillante

Les îles de Guadeloupe sont assez réputées pour ses spots de plongée et de snorkeling. Notamment autour de la commune de Bouillante, avec les îlets Pigeon au large de la plage de Malendure. Anciennement appelée « Réserve Cousteau » (qui n’était pourtant pas réellement une réserve maritime à proprement parler), cette zone fait aujourd’hui partie du parc national de Guadeloupe. La plupart des écoles de plongée se trouvent dans cette zone. Les fonds marins autour des îlets Pigeon comprennent de nombreuses espèces de coraux, éponges, poissons tropicaux, langoustes et tortues marines. Durant les mois de janvier et février, si vous êtes chanceux, vous pouvez entendre le chant de baleine à bosses en pleine parade nuptiale plus au large. Quant aux tortues marines, on peut les admirer tout au long de l’année.

Tarif : environ 50€ le baptême de plongée d’une trentaine de minute (suivant les écoles de plongée). Trop cher ? Vous pouvez aussi enfiler masque et tuba pour une petite sortie snorkeling

Plongée à Bouillante - © Nautica
Plongée à Bouillante – © Nautica

8. Prendre un cocktail sur la plage de sable noir de Trois Rivières

Et oui car il n’y a pas que le sable blanc en Guadeloupe. Ne l’oublions pas, l’île est volcanique et c’est tout naturellement que l’on y retrouve cette très jolie plage de sable fin et noir. Allez-y faire un tour, je vous promets que ça vaut le détour. Le top du top : se prendre un petit cocktail dans le bar donnant sur la plage.

Tarif : Gratuit (enfin sauf le cocktail…bah oui désolée^^)

Plage de Trois-Rivières - © Thia
Plage de Trois-Rivières – © Thia

9. Visiter une distillerie et déguster le rhum agricole local

Il parfume les pâtisseries et les glaces, est utilisé dans les remèdes de grand mère, il peut être bu simplement avec du sucre et du citron vert (le fameux ti punch), en planteur mélangé à un jus de fruits ou encore en punch/rhum arrangé lorsqu’on y fait macérer des fruits et épices…. J’ai nommé le Rhum ! Neuf distilleries existent encore en Guadeloupe et il est possible d’en visiter la plupart afin de découvrir leur histoire et comment passer de la canne à sucre au fameux rhum agricole. Pour ma part j’ai découvert la distillerie de la famille Damoiseau, la dernière de Grande Terre. Son rhum est le préféré de la famille, et pas que, car il a été médaillé d’or 2013-2014-2015 et 2016 pour son rhum blanc 50° au Concours Général Agricole de Paris (ehhh ouais!^^).

Tarif : Visite gratuite

Distillerie Damoiseau 1 - © Thia
Distillerie Damoiseau – © Thia
Distillerie Damoiseau 2 - © Thia
Distillerie Damoiseau 2 – © Thia
Distillerie Damoiseau 3 - © Thia
Distillerie Damoiseau 3 – © Thia

10. Passer la journée sur un îlet, se retrouver coupé du monde et manger les pieds dans l’eau sur l’îlet Caret ou l’îlet Gosier

Passer une demie-journée ou une journée sur un îlet, les pieds dans l’eau pour le déjeuner, un banc de sable entouré d’une eau turquoise… c’est franchement à faire non ? Attention par contre, l’îlet Caret, comme d’autres malheureusement, est en train de disparaître et la plupart de ses palmiers ont été arrachés par les cyclones, principalement ceux de l’année dernière qui ont fait des ravages dans certains endroits des Antilles (rappelez-vous de ces images aux infos sur St Martin!). Mais l’excursion vaut toujours, à mon goût, le détour.

Tarif : A partir de 35€ la demie-journée, 55€ la journée sur l’îlet Caret (voir détails ici)

Ilet Carbet - © Thia
Ilet Carbet – © Thia

 

 

Mais il y a tellement d’autres choses à faire et de lieux à découvrir en Guadeloupe ! Je ne parle même pas de toutes la richesse culinaire à déguster (d’ailleurs je pense qu’un top 10 culinaire viendra sur la Guadeloupe bientôt). Bref, allez-y si ce n’est pas déjà fait et donnez moi des nouvelles !!

Mais assez parlé pour ma part. Ceux qui ont eu le courage de me lire jusque-là, connaissez-vous déjà la Guadeloupe ? Si oui, quels sont vos sites Coup de Cœur ? Si non, est-ce que cette destination est sur votre liste ? N’hésite pas à partager en commentaire. J’espère que mon top 10 vous aura au moins fait voyager sous les cocotiers. Et qui sait, on s’y croisera peut être un jour. Car, ce qui est sûr, c’est que les 10 points cités plus hauts me manquent (et tellement plus encore que ceux-là !) et que j’ai hâte de reposer le pied sur le sable fin de « l’île aux belles eaux« 

2 réflexions sur “Mon Top 10 – Les immanquables à faire en Guadeloupe (illustré)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s